Plat

L’Aigolette, une charcuterie locale à base de bœuf

L’Aigolette est une charcuterie conçue à partir de viande bovine. Derrière ce drôle de nom se cache une nouvelle charcuterie 100 % locale et réalisée dans la région du Morvan. Ce produit a été présenté ce mercredi à Saint-Brisson, à la maison du parc du Morvan.

A l’origine de la création de l’Aigolette

L’origine du mot Aigolette nous vient de « aigole ». C’est un mot d’origine morvandelle qui signifie « gourmand », le mot gole désignant lui, « la gueule ». Les créateurs de l’Aigolette ont voulu concevoir un produit à la fois goûteux et généreux. Mais qui sont ces créateurs de l’Aigolette ? Ceux-ci sont en fait nombreux puisque la création de ce produit est issue de la collaboration du CERD, le Centre d’Etude et de Ressources sur la Diversification, de l’Institut du Charolais, du parc du Morvan et enfin des agriculteurs locaux.

L’Aigolette, dont on espère chez les créateurs qu’il rencontrera un grand succès auprès des consommateurs, sera disponible dans le commerce dès la semaine prochaine. Celui-ci sera distribué dans un premier temps par l’intermédiaire du réseau Morvan terroirs, réseau qui participe à la vente directe et aux circuits courts des produits locaux issus du Parc régional naturel du Morvan. L’Aigolette sera ensuite distribué par les détaillants qui désireront mettre en avant ce produit local.

L’Aigolette, pour valoriser les bas morceaux du boeuf

L’objectif des créateurs de l’Aigolette était de mettre en valeur les morceaux de viande qui sont de nos jours peu commercialisés, tout en faisant découvrir aux consommateurs la viande du terroir. Comme tout nouveau produit à vocation d’être mis sur le marché des consommateurs, la conception de l’Aigolette a dû cependant répondre à un cahier des charges bien précis.

C’est ainsi que l’origine de la viande, les conditions d’élevage et le processus de fabrication, en l’occurrence la marinade, le fumage et la cuisson, sont entièrement contrôlés. L’Aigolette, qui est finalement une sorte de pastrami, utilise, à ce titre, une viande charolaise qui est produite et labélisée « Produit du PNR du Morvan ».

Comment est fabriquée l’Aigolette ?

La fabrication de l’Aigolette passe par plusieurs étapes. Après avoir tranché, à l’aide de matériel professionnel tel que ceux vendus sur ce site web, un morceau de poitrine dégraissé, on laisse mariner ce dernier durant trois jour dans une marinade de légumes salés et poivrés. Le morceau de viande est ensuite passé au fumoir pendant une heure à l’aide de sciure de plusieurs essences de bois, avant d’être cuit au four sous vide durant environ trois heures. L’Aigolette est dégusté soit en tranches, soit utilisé comme base de recette.

A propos de l'auteur

Recetteo

Petites recettes de cuisine amateur !
Fan de gastronomie et surtout de bons petits plats

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *